Nouveaux commencements

Nouveaux commencements ! Vraiment ? Pas très original comme titre. Nous voilà dans les préparatifs des fêtes de fin d’année, sur le point de clore 2019 et d’accueillir la nouvelle année. Sans doute n’échappez-vous pas aux nombreux appels de saison nous invitant à entamer la nouvelle décennie du 21ème siècle avec de nouvelles perspectives et à endosser les transformations et changements nécessaires pour l’avenir. Je me frotte constamment à ces appels et, pour une fois, ils me paraissent très à propos au point que je ne peux pas m’empêcher de les accueillir avec un grand sourire, mon cœur célébrant toutes les transformations réalisées déjà pendant cette année 2019. Les travaux de rénovation sur notre ferme touchent à leur fin et nous avons commencé à aménager les chambres en préparation de notre premier événement, le solstice d’hiver, et des premiers invités qui nous rejoindront pour le réveillon.

2019 aura été une année de transformations en profondeur donnant lieu à des changements importants. Les travaux de rénovation de la ferme ont été la pièce maîtresse. Chaque fois que je déambule dans la maison en admiration du résultat des 13 mois de travaux qui ont précédé, je me rappelle la première fois quand j’ai partagé ma vision avec John : créer un centre de retraite, un endroit où je pourrai combiner lieu de vie et travail. Nous avons passé bien des heures à nourrir cette vision lors de notre voyage dans les confins du Nord de l’Ecosse pendant l’été 2016. Nous voici, trois ans plus tard, avec une magnifique maison posée dans les champs ouverts du nord-est de Bornholm, au complet avec un gite et un espace volumineux pour accueillir des ateliers et des retraites. Je suis très touchée par ce que nous avons créé avec l’assistance des ouvriers qui sont devenus des partenaires importants de ce projet, fiers de leur travail. Je suis en émoi face au pouvoir de ma vision et devant ma détermination à le manifester. Toutes les personnes qui entrent dans la maison immédiatement en ressentent le pouvoir et, sans pouvoir mettre des mots sur les ressentis, l’étendu du travail qui se disséminera dans le monde depuis ce point énergétique sur l’île de Bornholm dans la mer Baltique. Nous avons donné naissance à quelque chose et nous avons cultiver en nous-mêmes les énergies qui fleuriront dans les années à venir. John et mois savons que nous sommes devenus des personnes différentes à travers ce projet et nous nous réjouissons de découvrir qui nous sommes devenus et comment nous allons cheminer dans la vie et dans le monde, transformés et prêts à accueillir le renouveau.

Notre premier événement sera la célébration du solstice d’hiver avec la tradition pratiquée à Findhorn où nous sélectionnons un ange pour la nouvelle année. Nous aurons deux journées portes ouvertes, le troisième weekend de l’avent, permettant au curieux de visiter la maison et, s’ils le désirent, de choisir un ange pour 2020. La sélection de l’ange et la possibilité de se laisser aller à la curiosité attireront sans doute de nombreuses personnes avant la pendaison de crémaillère officielle au printemps prochain. Quelques amis de Scandinavie nous rejoindront pour le réveillon au moment où nous offrirons la maison au monde pour favoriser les changements intérieurs que nous sommes appelés à pleinement réaliser.

D’autres transformations d’importance sont venues avec notre mariage. J’ai changé de nom pour abandonner le nom de mon premier époux (Rege Colet) et j’ai entamé les étapes du changement d’identité. Ce parcours s’est avéré ardu au moment où il a fallu négocier les complexités administratives et les incertitudes autour du Brexit. Je vous épargne les détails des méandres administratifs qui, à eux tous seuls, pourraient faire l’objet d’un chapitre entier dans un roman au titre évocateur, S’installer au Danemark, une expérience abracadabrante. A nouveau, ma détermination ajoutée d’un trait d’obstination a été récompensée ; le changement de nom est terminé et tous mes documents d’identité portent mon nouveau nom, Christensen-Johnson, les derniers documents, mon passeport et ma carte d’identité suisses venant tout juste d’arriver, dix mois après le mariage.

Le développement inattendu de cette année a été ma décision de travailler sur un nouveau livre. Je n’avais prévu de reprendre l’écriture. Le projet est né lors de mon travail éditorial sur du matériel produit au cours d’une formation dans le domaine de la pleine conscience dont je faisais partie. Le but du travail de distillation que j’ai entrepris pendant l’été était de dévoiler les principes fondamentaux qui anime le champ de la pleine conscience. Au fur et à mesure que je travaillais sur le matériel, je me trouvais de plus en en plus prise par les fondamentaux et l’essence de la pleine conscience de même que le cadre de référence de la métaphysique postmoderne. J’ai avidement dévoré les ouvrages sur la nature et le développement de la conscience, j’ai plongé dans les traditions du développement spirituel et j’ai exploré les multiples chemins du travail transformationnel. Je sentais mon enthousiasme grandir chaque jour, avec chaque lecture et chaque découverte et, après les années de pression de la publication scientifique, j’ai redécouvert la joie d’écrire et de tisser les divers fils que je découvre dans mes explorations. En anglais, le titre du livre est A Pathway to Selfhood. Il rassemble mes expériences de vie et suggère un itinéraire en sept étapes qui favorise l’évolution de la personnalité au Soi souverain. L’écriture est fluide et devrait m’accompagner pendant les mois d’hiver. Ce livre représente un recommencement pour moi ouvrant sur de nouvelles perspectives qui me permettent de revenir à un point d’origine que j’ai quelque peu négligé pendant de nombreuses années, ma spiritualité. Il me permet aussi de trouver ma propre voix et d’explorer de nouvelles modalités d’expression.

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de John et nous allons célébrer avec notre premier repas pris dans la nouvelle cuisine. Quelle belle manière d’inaugurer la maison aux sons de la musique qui nous parvient depuis les nouvelles enceintes faites sur mesure pour John et à la lumière des deux bougies de la couronne de l’avent. De nombreux commencement se présentent à nous chaque jour. Que notre travail soit béni au plus haut niveau et accueillons joie et clarté pour la poursuite de nos voyages transformationnels.