Naviguer 2019 avec une feuille de route personnalisée

J’ai passé la période des fêtes à travailler sur ma feuille de route pour 2019. Cela fait des années que je m’intéresse au pouvoir des intentions et des buts nobles. Ce qui pourrait apparaître comme de la gestion avisée (un tantinet obsessionnel diront certains) m’a rendu de bons services quand je dirigeais des projets complexes impliquant de nombreuses personnes. J’ai toujours aimé prendre mon temps pour formuler mes intentions en prêtant davantage attention au « pourquoi » sachant que le « comment » se présenterait de lui-même une fois les buts clarifiés. J’aime faire des tableaux colorés qui me rappellent les intentions prises et je me tiens régulièrement devant ces tableaux pour évaluer ma progression et pour aviser des prochaines étapes. Au cours des années, j’ai conçu ma propre méthode pour travailler avec les intentions de manière à ce qu’elles prennent forme et s’inscrivent dans des pratiques quotidiennes.

J’appelle cela une feuille de route personnalisée et elle se présente comme un mandala ou une fleur avec six pétales. J’ai choisi cette présentation en cercle pour évoquer l’interpénétration des différentes dimensions qui font une vie et j’ai créé un gabarit à remplir avec les informations qui permettent de naviguer la vie avec un esprit ouvert et un cœur ouvert. C’est aussi une manière de se distancier des approches linéaires avec des listes de tâches à accomplir qui ont tendance à décomposer notre vie en sections séparées en nous faisant croire que nous devons exceller dans toutes ces sections. Après tout, nous voulons nous engager à suivre nos bonnes résolutions et à devenir une meilleure personne, n’est-ce pas ? Malheureusement, c’est la meilleure manière de s’imposer du stress inutile. La feuille de route n’est pas une nouvelle méthode pour atteindre des objectifs de haut rang. C’est une approche ouverte qui se fonde sur l’intuition et l’attention et qui propose des possibilités à explorer et à examiner.

La première étape consiste à choisir trois qualités avec lesquelles nous voulons travailler au cours des mois ou de l’année à venir. Il y a plusieurs manières de le faire, par exemple, en tirant au hasard des cartes de qualité, en passant le questionnaire des forces de caractère, ou en écoutant ce qui se présente spontanément au cours d’une méditation. Les trois qualités sont ensuite placées au centre de la feuille de route. La deuxième étape revient à choisir les six domaines de la vie sur lesquels nous allons travailler en tirant au hasard six cartes parmi une quarantaine. Plutôt que de fixer soi-même des priorités, plus ou moins imposées selon nos états d’âme, cette approche intuitive permet d’entrer en contact avec des domaines auxquels nous n’aurions pas pensés et de nous ouvrir à de nouvelles dimensions de la vie. Pour 2019, mes six domaines sont : 1) humanité, 2) loisirs, 3) partenariat, 4) développement personnel, 5) maîtrise de soi, et 6) expression artistique. Les six domaines sont ensuite placés dans le premier cercle intérieur pour former les six sections du mandala.

Une fois le cœur de la feuille de route remplie, je le pose sur un tableau que je peux scruter régulièrement en laissant les idées flotter autour de moi. Qu’est-ce que je ressens pour ce domaine ? Qu’ai-je envie de faire ici ? Qu’est-ce qui me met en mouvement ? En cours de journée, des idées me viennent que je gribouille aussitôt sur des post-it et que je colle sur le tableau. Pour chacun des domaines, les intentions commencent à prendre forme, certaines rapidement, d’autres murissant à leur rythme. Par exemple, pour le domaine des loisirs l’intention suivante a surgi : Introduire plus de jeu dans ma vie. En revanche, il m’a fallu plusieurs jours pour dégager l’intention pour le domaine de l’expression artistique : Explorer de nouvelles formes de production de connaissances.  Le plus important est de prendre son temps, de pratiquer l’écoute attentive, de sentir ce qui veut plus de présence dans notre vie et d’être créatif dans ses explorations. Cette année, j’ai décidé de travailler une section par jour et de le faire dans le sens contraire des aiguilles d’une montre ; une intuition que cela me serait profitable, ce qui fut le cas.

Une fois les six intentions complétées et remplies, c’est le moment de découvrir ce qui soutiendra leur évolution et les obstacles qui pourraient se manifester en cours de route. Pour ce faire, j’utilise un jeu de cartes – Solutions intuitives – issu du Jeu de la transformation. Je choisis une carte de lumière et une carte d’ombre pour chacun des six domaines. Je consigne les messages dans la feuille de route et je prends un temps de réflexion pour digérer l’information reçue et comprendre ce que cela pourrait signifier dans le contexte spécifique. Je fais souvent un petit dessin pour m’aider à sentir l’énergie et l’information à disposition. Tiens, dans le domaine de l’Expression artistique et compte tenu de mon intention d’Explorer de nouvelles formes de production de connaissances, je constate que je suis freinée par ma malhonnêteté. Cela me rappelle la valeur de l’intégrité dans la production de savoirs et les affres du plagiat. L’honnêteté et la communication transparente sont indispensables pour prévenir cela ! Plus réjouissant, dans le domaine des partenariats, où mon intention est de développer l’entreprise avec John, je peux m’appuyer sur le fait que « Je vis pleinement ma vie en savourant chaque moment créatif ».

Les cartes de lumière et d’ombre sont les signaux dans le paysage que je vais arpenter, les aspects de lumière et d’ombre dont il faudra tenir compte en cours de voyage. A partir de cette information et pour chaque domaine, je commence à façonner des affirmations qui deviendront les coordonnées de la feuille de route, autant d’objectifs nés de la convergence des opportunités et des obstacles qui révèle la voie médiane. C’est aussi un travail tout en lenteur, certaines affirmations apparaissant rapidement tandis que d’autres prennent du temps. Cette année, j’ai connu plusieurs moments de synchronicité. J’entendais ou je lisais quelque chose qui trouvait sa place dans la feuille de route, comme les pièces d’un puzzle qui se regroupent d’elles-mêmes. La synchronicité consiste à entrer en collusion avec des choses, visibles et invisibles, qui contribuent à terminer le puzzle. Dès que j’inscris les affirmations dans la feuille de route, je commence aussitôt à identifier les actions et projets qui s’alignent sur les intentions et permettent de les pratiquer. Ils apparaissent dans les cercles qui entourent les sections.

Pour 2019, mes affirmations* sont :

  1. J’apprends à saluer et à être saluée
  2. Je joue à extraire le challenger de l’ombre du persécuteur
  3. Je travaille de manière collaborative et créative avec les énergies subtiles
  4. Je clarifie mon réceptacle et j’augmente les niveaux de mon attention
  5. J’apprends à être plus intuitive et précise dans mes explorations intérieures
  6. Je pratique la communication transparente

*Traduites de l’anglais qui est ma langue de travail

L’établissement de la feuille de route peut se faire à n’importe quel moment de l’année. Je le fais pendant les fêtes de fin d’année par habitude, aussi pour honorer le temps de transition, les nouveaux commencements qui viennent avec une nouvelle année. Cet été, j’organise un atelier de six jours sur Bornholm qui réunira un petit groupe de personnes ; nous nous entraiderons pour formuler les intentions, pour dégager les affirmations et pour identifier les prochaines étapes.

Quels que soient vos outils intuitifs et vos pratiques, que cette Nouvelle Année vous apporte joie, réjouissances et Amour, les ingrédients précieux pour un voyage fructueux vers la plénitude.

Vous souhaitant beaucoup de bonheur en 2019

Nicole